VOTRE PANIER

Votre panier est vide.

Sélectionner une page

Besoin en formateurs

Les écoles font le plein d’élèves, alors que les organismes de formation manquent pour certains de formateurs ou instructeurs. C’est le cas des écoles de pilotage, mais aussi des centres formant à d’autres métiers, notamment en lien avec la maintenance ou l’industrie aéronautique et spatiale.

C’est le cas, par exemple, de l’AFMAÉ qui forme en apprentissage des mécaniciens, des techniciens, des agents d’escale, des PNC, etc. Mamitiana Andriamialison, formateur référentà l’AFMAÉ, confirme que dans le pool technique, ils recherchent des formateurs, au moins une personne par spécialité : structure, systèmes et avionique. Lui-même enseigne la spécialité avionique. C’est en approchant de la retraite qu’il a souhaité transmettre son expérience : « J’ai travaillé en tant que technicien avion dans une compagnie aérienne où j’ai toujours été volontaire pour former mes collaborateurs ou accueillir les nouvelles recrues. Plus jeune, quand j’étais étudiant à la faculté et avant de me reconvertir dans la maintenance, j’ai aussi été chargé de cours à la faculté dans des collèges et lycée. L’expérience du métier est très importante, mais je dirais qu’il faut avoir avant tout la volonté d’être formateur. L’âge de mes apprenants varie entre 16 et 29 ans et, pour les plus jeunes, il est nécessaire d’effectuer un travail supplémentaire pour les intéresser aux cours, ce qui peut être décourageant pour certaines personnes. L’envie d’enseigner est donc essentielle, en plus de posséder une bonne pédagogie et, enfin, un savoir. »

À l’AFMAÉ, les formateurs suivent eux-mêmes régulièrement des cours de pédagogie. C’est un point qui importait lors de son embauche, il y a un peu plus d’un an. Lors d’un premier entretien, Mamitiana Andriamialison a développé ses motivations, son expérience technique et pédagogique. Lors d’un second entretien, il a simulé un cours dans sa spécialité. Dans le pool technique du CFA, une grande majorité des formateurs sont d’anciens techniciens, issus de la maintenance, voire de la construction. Mamitiana Andriamialison a très peu de collègues femmes, notamment parce qu’il n’y a pas assez de candidates.

Cette question avait été abordée lors de la dernière édition des rencontres « Féminisons », dont l’AFMAÉ est partenaire et adhérente au label « Féminisons les métiers de l’aéronautique et du spatial. Une intervenante de chez Dassault Aviation notait que, le plus souvent, c’étaient les hommes qui transmettaient leur savoir-faire et, parfois, leurs préjugés, poussant quelques jeunes filles à arrêter leur formation. Même si les mentalités évoluent, intégrer davantage de femmes dans les équipes pédagogiques permettrait certainement d’attirer les jeunes femmes vers les métiers techniques.

Dans un contexte de forte employabilité du secteur aérien en pleine croissance, le besoin de formateurs n’a jamais été aussi important. Pour former les futurs apprenants toujours plus nombreux à s’inscrire pour la rentrée prochaine (2024-2025), l’AFMAÉ cherche à recruter ses formateurs en particulier chez les seniors et les retraités de l’armée de l’Air et de l’Espace qui cherchent à rester actif après leur carrière professionnelle, leur forte expérience étant un atout majeur dans la transmission du savoir. Mamitiana confirme en effet que c’est « très valorisant de former les futurs talents, et que pour nous, les seniors, c’est une bonne façon de maintenir un lien avec les jeunes, comme on l’a toujours fait en entreprise. C’est une question de bien-être aussi… »

Antavia Ametek MRO

Antavia Ametek MRO

Antavia Ametek MRO, spécialiste de la maintenance et de la réparation des équipements aéronautiques, était présent au SFMA24 pour compléter son équipe.

Animation Airemploi #SFMA24

Animation Airemploi #SFMA24

Airemploi présentera au #SFMA24 son outil pédagogique pour faire découvrir les défis que doit relever l’aviation en matière de décarbonation et les métiers qui permettront d’y parvenir.

Nouveau mastère spécialisé

Nouveau mastère spécialisé

Les transitions de l'aéronautique. L’ISAE-SUPAERO et l’ENAC travaillent à l’élaboration d’un nouveau mastère spécialisé 100 % digital qui aura pour sujet les transitions de l’aéronautique liées aux enjeux climatiques, aux technologies innovantes et à la prise en...

Travailler dans l’aéroport

Travailler dans l’aéroport

Interview du Groupe ADP. Dans le cadre des interviews du hors-série d’Aviation et Pilote « Guide des métiers de l’aérien », actuellement en vente, nous avons également interrogé le Groupe ADP sur ses métiers et ses besoins :Aviation et Pilote : Peut-on faire une brève...