Responsable opérations et sécurité aérienne

 Responsable opérations et sécurité aérienne

Responsable des opérations et de la sécurité aérienne européennes

Cate Brancart est née en Belgique et dans un avion… Enfin, presque, puisque son père, un passionné de la première heure, l’embarque très vite dans ses périples aéronautiques : au club, à la tour, en navigation à bord de leur PA-28. Mais ce que Cate veut, c’est apprendre à piloter : « Et si j’y arrivais ? ». Plus âgée, Cate enchaîne les jobs étudiants pour se payer sa licence PPL. Elle mettra cependant du temps à l’obtenir entre les études et le manque de confiance en soi : « Je voulais être pilote de ligne au départ, forcément, mais, très jeune, mes professeurs m’ont découragée de poursuivre cette voie. D’abord parce que je n’étais pas bonne à l’école, ensuite, parce que je voulais m’engager dans un milieu essentiellement masculin. »

À 19 ans, grâce à une bourse européenne, Cate s’envole étudier aux États-Unis durant un an, dans une école du Tennessee. « Cette expérience a été importante, même si parfois compliquée. J’y ai amélioré mon anglais et, surtout, j’y ai découvert que j’étais capable de bien plus que ce que je pensais. » Elle lui permet aussi de réfléchir sur ses envies. De retour en Belgique, en 2009, elle essaie des études de droit, puis finalement décide d’étudier la communication et les médias et poursuit par un master en journalisme international qu’elle effectue à Londres. En 2016, elle commence son métier de journaliste et déchante. Passés quelques mois, une amie lui propose de rejoindre une école de pilotage qui a besoin d’un responsable marketing et communication. Cate accepte, revient sur sa terre natale et, surtout, dans ce secteur qui l’a toujours fait rêver. Elle retrouve avec enthousiasme l’ambiance « club », découvre le parcours pro, achève enfin son PPL et devient copropriétaire du Piper de son père.

Promouvoir l’aviation générale

En 2018, Cate découvre par hasard la GAMA sur LinkedIn. Cette association internationale, qui représente tous les constructeurs de l’aviation générale, a pour rôle de favoriser et promouvoir l’intégrité, la sûreté, les intérêts et les activités de l’aviation générale. Elle postule et, deux semaines plus tard, la GAMA la rappelle, l’interviewe et l’engage comme coordinatrice des affaires européennes. Son expérience en tant que pilote privée propriétaire, son travail de communication et de marketing au sein d’une école de formation de pilote professionnel, ainsi que sa passion pour le secteur font d’elle un membre au profil unique. En seulement un an, elle devient responsable des opérations et de la sécurité aériennes européennes. Ils sont désormais trois au bureau européen de la GAMA, situé à Bruxelles. « Au départ, je soutenais Kyle, vice-président et responsable des affaires européennes, dans son travail, puis j’ai repris certains dossiers à ma charge comme l’enquête annuelle adressée aux propriétaires d’avions européens. Je collecte et analyse beaucoup de données, récupérées auprès des usagers, mais aussi des différentes autorités européennes et nationales. Notre éventail d’activité est très large. Par exemple, nous avons organisé une journée sur l’aérodrome de Namur pour le groupe DG Move de la Commission européenne durant laquelle la grande majorité du secteur – écoles, constructeurs, opérateurs, pilotes, contrôleurs – était représentée et a pu exposer son travail, ainsi que les défis liés à la réglemention. Nous avons aussi créé www.generalaviation.eu, une plateforme d’information pour le secteur de l’aviation générale. Et pour la première fois cette année, la GAMA aura un stand à AERO Friedrichshafen. »

Cate est aussi membre d’autres associations : AOPA, Women in Aviation, Héritage Avions Morane-Saulnier… et est également membre fondateur d’AviAll – Aviation for All – qui s’engage et soutient la diversité dans le secteur aérien européen. En parallèle, Cate continue de voler afin de rapporter ses expériences en tant que pilote propriétaire. Ainsi, en 2020, s’est posée la question de la possibilité de voler du fait de la COVID. Elle part en éclaireuse faire un tour de France en avion pour voir comment cela se passe et pour remonter toutes les difficultés rencontrées. En 2021, elle fait un tour d’Europe avec son Piper. Tout ce travail fait pour comprendre les challenges de l’aviation générale et ensuite représenter avec exactitude son industrie et ses utilisateurs auprès des institutions nationales et européennes, est devenu une véritable vocation pour Cate. C’est pourquoi, elle compte bien vous rencontrer sur son stand à AERO Friedrichshafen, en avril !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.