Observatoire des métiers de l’air et de l’espace

 Observatoire des métiers de l’air et de l’espace

Un secteur aéronautique qui retrouve son dynamisme

Les résultats de la troisième édition du baromètre des métiers de l’air et de l’espace, mené par l’école d’ingénieurs IPSA en partenariat avec l’Ipsos, ont été annoncés mi-janvier. Ils sont tirés d’un questionnaire mené entre novembre et décembre 2021 auprès de deux cents dirigeants d’entreprises du secteur aéronautique et spatial. On en retiendra une vision de l’avenir majoritairement optimiste, notamment vis-à-vis de la reprise des embauches sur les postes d’ingénieurs, de techniciens supérieurs, d’opérateurs et mécaniciens. 

Il apparaît que l’activité R&D aura le vent en poupe dans les années à venir (46%, + 10 pts en deux ans), notamment pour relever le défi d’un transport aérien plus durable, suivie de la production, en forte progression également (39%, +15 pts), tout comme les bureaux d’études (33%, +8 pts), la qualité (22%, +5 pts) ou encore les fonctions support (18%, +4 pts). Parmi les métiers recherchés, on peut également citer les ingénieurs cybersécurité (34%, + 9 pts), les ingénieurs qualité (33%, + 9 pts), les ingénieurs intelligence artificielle aéronautique et sciences des données (32%, +1%). 

À noter aussi que les attentes des dirigeants interrogés, quant aux profils des candidats recherchés, sont centrées autour de leurs capacités d’adaptation et de s’intégrer à une équipe, en plus d’un bon niveau académique chez les jeunes diplômés et une bonne connaissance du monde de l’entreprise.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *