JPO evering

 JPO evering

Journées portes ouvertes

L’institut evering annonce ses portes ouvertes le samedi 5 février, de 9h à 16h, et le mercredi 2 mars 2022, de 13h à 17h, sur la zone aéroportuaire de Bordeaux-Mérignac, 24 rue Marcel Issartier.

L’institut evering regroupe les cursus relevant de l’université de Bordeaux (UB) et de Bordeaux INP dans les domaines de l’ingénierie de la maintenance et de la gestion du cycle de vie des systèmes aéronautiques. Il accueille 450 étudiants et propose trois cursus : le cursus master ingénierie IMSAT, le diplôme d’ingénieurs ENSPIMA et la licence professionnelle maintenance aéronautique.

Il repose sur trois piliers : l’innovation, la formation initiale et la formation continue en lien avec ses nombreux partenaires industriels. L’innovation et la recherche s’appuient notamment sur les laboratoires de recherche IMS, I2M et Labri auxquels l’institut est adossé. 30 à 50% des jeunes (selon les formations) suivent leurs études par la voix de l’alternance.

Les journées portes-ouvertes s’adressent particulièrement :

  • aux lycéens des filières scientifiques intéressés par le cursus master en ingénierie IMSAT, ingénierie et maintenance des systèmes pour l’aéronautique et les transports en 5 ans.
  • aux jeunes issus d’une classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs ou d’un bac + 2 scientifique et technique intéressés par l’ENSPIMA.
  • aux jeunes issus d’un bac + 2 scientifique ou technique qui souhaitent préparer la licence professionnelle en maintenance aéronautique.

Témoignage : Samuel

Samuel Richard-Desjardins, 22 ans, en double diplôme : Master of Engineering AESOP, Aero-system Operations, University of Cincinnati & master CMI-IMSAT, evering/Université de Bordeaux.

Depuis son arrivée à l’institut evering, Samuel saisit toutes les opportunités ! Passionné d’aviation et doué en sciences, Samuel s’oriente vers le métier d’ingénieur après le bac S option mathématiques et choisit evering afin de « s’engager directement dans l’aéronautique ». En 2e année, il effectue un semestre à l’Université des sciences appliquées de VIVES Bruges, en Belgique. Un semestre tout en anglais aussi bien à l’université qu’à la résidence universitaire qui accueille 50 étudiants Erasmus venus de toute l’Europe. Il fait beaucoup de travaux pratiques sur aéronefs, beaucoup plus qu’à evering qui consacre l’essentiel des enseignements sur les matières générales, scientifiques et techniques pendant les 2 premières années du cursus de 5 ans.

En licence 3, il fait le choix de l’option ingénierie des systèmes embarqués. Il devient président du BDE pour 2 ans et en retire beaucoup de satisfaction : « On fait vivre l’école, on connaît tout le monde et c’est très formateur d’apprendre à s’organiser et à gérer un budget. » Il effectue un stage de 2 mois à l’IMS, laboratoire de recherche de l’Université de Bordeaux où il prend conscience de la démarche scientifique en travaillant sur la durée de vie des composants et leur fiabilité. En octobre 2020, il poursuit son master 1 avec l’option avionique, en alternance avec Transavia, à Orly, en tant qu’ingénieur fiabilité : le métier consiste à s’assurer que tous les appareils peuvent naviguer dans le respect des normes aéronautiques (pour garantir la sécurité des vols). Il découvre le monde du travail, en partie à distance en cette période de covid-19.

Transavia accepte la « mise en pause » de son contrat en alternance car il est accepté pour préparer un double-diplôme avec l’université de Cincinnati. Il part 4 mois aux USA fin août 2021. Une expérience géniale car il apprécie l’accueil chaleureux des Américains et plonge dans une nouvelle culture tout en continuant à parfaire son anglais. La pédagogie est bien différente car il ne suit que deux jours de cours par semaine, mais le travail personnel est conséquent à partir des bases enseignées pendant les cours. Il suit des cours en intelligence artificielle et travaille avec Baptiste Courcier (autre français de sa promo) sur un mini-projet de recherche. Remarqués pour la qualité de leur travail, un papier scientifique sera soumis à la North American Fuzzy Information Processing Society Conference, le 1er juin 2022 au Canada. L’Université de Cincinnati a évoqué un éventuel poste de doctorant de 3 ans pour faire une thèse. Pour le moment, Samuel est de retour chez Transavia et se laisse le temps de la réflexion…

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.