Responsable technique

 Responsable technique

Stéphane Servoise, 45 ans, est responsable technique chez Fly Aéro Services.

Stéphane Servoise est responsable entretien (RE) et navigabilité (RN) de l’atelier Fly Aéro Services, basé sur l’aérodrome de Lognes, dont il est aussi associé. Son parcours est classique pour celui ou celle qui souhaite devenir mécanicien aéronautique jusqu’à devenir son propre patron, même si, à l’époque de ses études, on ne parlait pas encore d’Europe. Alors jeune passionné de mécanique et d’aéronautique, il entre au lycée polyvalent Alexandre Denis, à Cerny, au sein de son CAP Mécanicien d’entretien, option T1, moteurs à pistons, qu’il obtient en 1995 (aujourd’hui, l’élève effectue généralement un bac pro Aéro, suivi d’une mention complémentaire pour accéder à la licence européenne Part-66, catégorie B1.2 pour ce qui concerne les avions à moteurs à pistons).

Le CAP inclut un stage en entreprise qu’il fait, comme ses camarades, dans une grosse structure, en l’occurrence à la Snecma, mais l’expérience n’est pas concluante : « Je ne comprenais pas pourquoi on apprenait en cours les systèmes hydrauliques, pneumatiques, les gouvernes, les réparations de structure mineures pour ne rien utiliser au final. J’étais content de retrouver mon Broussard à l’école… » En effet, il participe à la construction de moteurs et se rend vite compte que ce qui l’intéresse est la maintenance et plus particulièrement l’aviation générale. Il en parle à son professeur d’atelier de l’école qui l’aide, une fois diplômé, à se dégotter un CDD d’un an auprès d’un aéro-club sur le terrain de Lognes. Il effectue au départ les petites visites, puis passe aux grandes sur Robin, Cessna, Piper, Socata…

Son contrat terminé, Stéphane s’inscrit dans une agence d’emploi. Il est envoyé en mission chez Air France Industries. C’est le retour aux grosses structures, où les tâches sont sectorisées : « Tu démontes, ta pièce part au contrôle et tu remontes. Le travail est répétitif. » Désarmement cabine, moteur…, il reste deux ans chez Adecco. L’aéro-club le rappelle pour un CDI, et il saute sur l’occasion : « C’est ce que j’aime. 50h, 100h, GV, recherche de pannes, vols d’essai, tu apprends toujours. » Stéphane est formé pour être adjoint au responsable technique : il donne leurs tâches aux autres mécaniciens, fait les comptes rendus de visite, appose l’APRS (l’approbation pour remise en service), etc.

Au bout d’un et demi, à 25 ans, il passe responsable technique et alterne entre l’atelier et le bureau. « Je suis mécanicien avant tout, mais la partie management me plait également. On doit savoir qui attribuer sur quelle tâche, à quel avion donner la priorité… » En 2006, il rencontre Fernando Da Costa, un pilote privé passionné, qui lui propose de monter avec lui un atelier selon les nouvelles normes européennes, Fly Aero Services. En tant que responsable d’atelier, Stéphane s’occupe de tout, d’abord obtenir les agréments, puis d’entretenir les machines au quotidien. C’est ce qu’il continue de faire aujourd’hui. Ils sont trois salariés, avec un freelance et un saisonnier. Lui-même a depuis validé par l’expérience sa licence Part-66 B1.2 et effectué de nombreux stages auprès des avionneurs et motoristes pour se perfectionner.

Il a toujours accueilli des jeunes pour leur apprendre le métier, des relations qui durent sur le long terme quant les stages se déroulent sans encombre. Stéphane regrette que la plupart n’aient pas plus la fibre pour le secteur de l’aviation générale où il y a pourtant de l’embauche. « Les jeunes manquent de motivation en arrivant dans un atelier comme le nôtre. Certes, je n’ai pas de comité d’entreprise ni de tickets restaurant, le travail est physique et parfois sale…, mais ils entrent dans une seconde famille et dans un monde passionnant qui nécessite d’avoir un esprit agile. On ne s’ennuie jamais. » Du reste, avec le temps, Stéphane a appris à reconnaître ceux qui resteront dans ce secteur et qui, finalement, ont le même profil que lui : des passionnés !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *