Le savoir-faire français s’exporte

 Le savoir-faire français s’exporte

Avialpes au Vietnam

Avialpes, l’école professionnelle basée sur l’aéroport d’Annecy, a créé la surprise dernièrement en remportant l’appel d’offres pour la création d’une école ab initio de pilotage au Vietnam au profit de la compagnie Vietnam Airlines. C’est une première puisqu’à part une tentative de courte durée d’implantation d’une école sur place par l’Esma, aucune autre initiative de ce genre n’avait été lancée. En fait, le Vietnam a très peu d’expérience avec l’apprentissage via l’aviation légère. Les pilotes sur place sont le plus souvent formés à l’étranger ou bien au sein de l’armée de l’Air.

Selon Emmanuel Rety, le dirigeant d’Avialpes, tout est à construire puisque l’aviation légère est absente du secteur aéronautique. Dans un premier temps, il faudra former des pilotes, puis, par la suite, des instructeurs. Le contrat consiste en la fourniture par Avialpes de ses manuels d’exploitation, ses livrets de formation et toute sa documentation pédagogique, et également de la documentation issue de son atelier de maintenance (MOM et MGN), bien sûr, traduits en anglais. Il y aura ensuite un accompagnement de l’école pour adapter les manuels à l’exploitation future et, surtout, obtenir auprès de la Civil Aviation Authority of Vietnam l’agrément permettant à Vietnam Flight Training de devenir école de pilotage. Avialpes participera notamment aux audits juste avant l’ouverture.

Dans la foulée, quatre instructeurs et un mécanicien ayant suivi une formation standardisée seront embauchés directement par VFT. L’école de VFT sera finalement un copier-coller d’Avialpes pour la formation initiale, délivrant le 1er brevet le PPL (Private Pilot Licence). Les dirigeants de l’ATO français se rendront régulièrement sur place pour s’assurer de la qualité et de la conformité de la formation et surtout pour délivrer les premiers brevets, qui seront au même niveau qu’un brevet français.

Avec une documentation agréée EASA et le support d’un ATO reconnu, VFT aura beaucoup plus de facilités à obtenir son agrément auprès d’une autorité de surveillance bien frileuse face à tant de nouveautés. Les avions retenus sont les italiens Tecnam P2008 déjà exploités par Avialpes. Ailes hautes, moteur de 100ch Rotax, silencieux et économes, le P2008 est équipé d’une avionique moderne Garmin G3X Touch. L’objectif est de former 60 stagiaires la 1ère année, puis un besoin de 150 stagiaires par an pour les années suivantes. L’ouverture de l’école est prévue en juillet de cette année.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *